Partager :

Tél : 06.67.15.98.92 Mail : fabienjolivel@hotmail.fr

Reprise des cours

le mardi 15 septembre 2020

 

Inscriptions fabienjolivel@hotmail.fr 

(ou lors du forum des associations à Maromme le 5 septembre ou à la place du cours le mardi 8 septembre)

Eskrima De Campo 1-2-3 Original

01/16/2020

Eskrima De Campo 1-2-3 Original

L'histoire du De Campo 1-2-3 Original

Le GMaster Jose Diaz Caballero est né le 7 août 1907 dans la ville de Barrio Ibo, Toledo, sur l’île de Cebu, au milieu de l'archipel philippin. Lorsqu’il était jeune, il voyageait de barangay en barangay (ville en ville) pour observer des parties d'Eskrima lors de célébrations de fiestas. Ces démonstrations d'assaut, appelées De Cadena, étaient d'avantage une présentation culturelle qu'un combat réel, contrairement à ce qu'il espérait.

 

De ses observations de ces exhibitions d’Eskrima, il a modifié les mouvements avec un accent sur trois niveaux : les yeux, les membres inférieurs (spécifiquement coudes et mains) et les genoux. Il a fondé plus tard le style dévastateur connu comme De Campo Uno-Dos-Tres Orihinal.

 

Avant tout, GM Jose Caballero était un champion de Juego Todo. Si parfois les Juego Todo étaient des rencontres de lutte comme dans nos anciennes campagnes, certains Juego Todo étaient aussi des combats au bâton où le port de protection était interdit, permettant d’asseoir sa notoriété ou au contraire se mesurer à de nouveaux Masters d’Eskrima ; la blessure mortelle et permanente résultant de ces duels n'était pas rare.

 

GM Jose Caballero a ainsi battu beaucoup d'Eskrimadors fortement qualifiés et beaucoup d’autres challengers moins connus.

 

Un de ses combats les plus notables a eu lieu en 1936 contre un Eskrimador nommé Anoy, de la ville voisine de Tangub. Jose Caballero a utilisé son système de 1-2-3 coups pour désarmer et blesser Anoy, qui s'est promptement rendu. La combinaison de coups a été livrée si rapidement, que la foule n'avait pas entièrement compris ce qui venait d'avoir lieu. Cela a abouti à la perception que le combat avait été arrangé et ils ont commencé à crier "TAYOPE!" (Remboursé!!)

 

Le grand-master Caballero à enseigner son style d'Eskrima à une toute petite poignée d’élèves.

 

Le vieux guerrier est mort le 24 août 1987.

 

 

Le Grand-master Manuel « Mawe » Lebumfacil Caballero est né le 23 avril 1953 dans la ville d’Ozamiz à Mindanao. Il a travaillé comme garde du corps pour le Maire. Son père GM Jose D. Caballero a commencé à lui donner des leçons Eskrima à l'âge de 9 ans. De ses six frères Eddie, Oscar, Nelson, Rodger, Salvador et Lando, seulement Salvador, Oscar et Lando ont appris l’Eskrima sérieusement.

 

Son père GM Caballero était aussi dans l'hypnotisme, l’oration et le judo pendant les années d'avant-guerre dans Toledo. GM Caballero s’est entraîné avec un certain Santiago « Tiago » Amaya à Ibo et s’entraînait à la musculation en soulevant de lourdes pierres. Il était à Kanlaon pendant la deuxième guerre mondiale et a obtenu la connaissance d'oration et de l'hypnotisme à cette période par un vieil ermite. Son oration était accès sur des paroles pour Dieu le Père.

 

Pendant sa formation chez les Rangers avec les Guerriers Molaves, un compagnon a fait part au responsable de compagnie des compétences martiales en Eskrima de « Mawe », qui fût aussitôt mis au défi de montrer ses compétences lors d’une confrontation. D’abord hésitant, mais se voyant obligé, il a averti le commandant qui le défiait qu'il pourrait se blesser. Le commandant, un haut gradé de l’élite de l’armée philippine avançait que l’Eskrima de « Mawe » ne pouvait pas battre ses techniques de Karaté. Le combat fût très court et le commandant blessé dans les jambes et les genoux. Comme un vrai officier et un homme d’honneur, le commandant accepta la défaite et demanda ensuite à « Mawe » d’être l'instructeur de combat rapproché de leur unité.

 

En 1978, « Mawe » connu l’expérience du combat dans Jolo (au sud des Philippines). Comme son père légendaire, « Mawe » a possédé une mentalité intrinsèque de combat et a été réputé pour rarement chercher la couverture dans un échange de coups de feu. Il porte un médaillon de San Miguel, qu'il estime lui apporter protection.

 

Parmi les dépouilles de la guerre, « Mawe » avait récupéré un Kris, un Barong et une carabine M2 d'un Moro décédé, mais tout lui fût confisqué par son lieutenant Dailig. Mawe attribue son invincibilité dans des échanges de coups de feu Jolo aux incantations Panipas qu'il a héritées de son père.

 

Il a appris les orations en étudiant secrètement les « librettos » d’un vieil homme. Il a ensuite complété sa formation avec son père Jose Caballero, avec les dévotions qui incluent des prières quotidiennes commençant à 6h00, 12h, 15h et 18h00.

 

Les caractéristiques uniques en De Campo 1-2-3 sont les techniques « hayang-kulob » et la spécialisation de solo baston (du bâton simple). Les débutants commencent par des exercices lents et plus tard avec des combinaisons plus complexes et rapides.

Siete Pares est la première instruction de base avec la tenue appropriée du bâton, la position et l'évaluation de la distance.

 

En août 1979, lors du premier tournoi d’Eskrima organisé par le NARAPHIL, il y représentait le style de son père, le De Campo. Il s'est battu dans la Division Senior et a gagné la médaille d'argent et a reçu la récompense du meilleur combattant. Pendant le deuxième combat de ce tournoi il s'est plaint à GMasters Momoy et Euling Canete pour se battre sans protection, mais Atty. Dionisi lui indiqua de respecter les règles de protections pour rester dans la compétition.

 

Il s'est battu à un autre tournoi en 1982 et est devenu le champion de la Division Senior, battant Lofranco qui avait éliminé Edgar Sulite lors de ce même tournoi. Pendant le tournoi Edgar prétextait ne pas vouloir battre « Mawe » afin de ne pas décevoir le vieil homme GM Jose Caballero. Une confrontation avec « Mawe » ne se réalisera jamais. Lofranco qui était un pratiquant de Balintawak humilia techniquement Edgar lors de ce tournoi, avant de se faire battre facilement par « Mawe ».

 

Manuel Caballero s’est retiré dans la ville de Toledo où il a enseigné le même programme de Campo 1-2-3 Original de son père, à ses fils et quelques rares visiteurs jusqu’à l’âge de 64 ans.

Il est décédé le 30 avril 2017 et laisse derrière lui une femme et trois garçons.

Le Baraw Sugbo